Petites histoires de tapas 

Les Tapas sont une spécialité espagnole;  ça, tout le monde le sait ! Ce que l’on sait moins c’est leurs origines ou plus exactement les légendes qui les entourent ! C’est cette petite histoire que je vais vous raconter. Le mot tapa signifie couvercle en espagnol. Selon certains spécialistes, pour éviter que des mouches ou autres insectes ne tombent dans le  vin servi aux clients, un cabaretier andalou eut l’idée d’une tranche de pain, de chorizo ou de jambon pour couvrir (tapar) le verre. On raconte qu’un jour Fernand VII en voyage à Cadix s’arrêta dans une auberge et demanda un verre de vin. le serveur le lui apporta avec par-dessus une tranche de jambon ou un morceau de fromage. L’histoire n’est pas très précise sur ce point. Toujours est -il  que la fonction de cette tapa était de protèger le vin des mouches ou de la poussière qui flottait dans l’air de l’auberge. Depuis lors, le roi Fernand 7, à chaque fois qu’il allait dans un restaurant demandait un verre de vin avec ce petit  en-cas en guise de couvercle. Une autre légende raconte que l’origine de la tapa vient du roi Alphonse X. Malade, il lui avait été recommandé de manger quelques bouchées entre les repas, avec un peu de vin. Une fois guéri, le roi annonça qu’il fallait servir le vin avec un peu de nourriture. Les aubergistes n’avaient pas besoin de la “prescription” royale pour comprendre que pour éviter aux clients d’être trop saoul, il était bon qu’ils mangent un peu entre chaque verre de vin. Mieux, si l’on voulait que les agriculteurs et les ouvriers puissent tenir le coup jusqu’au repas, les “tapas” étaient la solution. Par delà la légende, les tapas font partie intégrantes de la culture culinaire de l’Espagne. Elles sont d’habitude servies en petite ration avec un verre de vin ou toute autre boisson consommée au bar. Les tapas ne sont donc pas un repas mais une sorte d’en-cas qui accompagne une boisson.