vue de Malaga

Malaga

Ville natale de Picasso et de l’acteur Antonio Banderas, ville chargée d’histoire, Malaga n’est plus très loin de l’Afrique. Elle possède un superbe patrimoine antique et maure hérité de sa longue histoire. Plus près de nous, Chateaubriand et Théophile Gautier y ont séjourné. La culture ? elle est partout présente. Fondée par les phéniciens, conquise par les Maures au VIIIème Siècle, elle sera reprise par les rois catholiques en 1487. Le théâtre romain, l’Alcazaba, la cathédrale et les nombreuses églises qui ornent la ville sont quelques-uns des nombreux vestiges de ces époques.

ville de malaga
le théâtre romain de Malaga

Comme la plupart des villes et des villages andalous, Malaga possède un patrimoine particulièrement riche et diversifié, un véritable atout touristique. Mais c’est aussi une ville jeune, attachante et vivante qui s’exprime dans toute sa splendeur en fin d’après midi quand les bars et les restaurants s’animent jusque tard dans la nuit.

Le quartier historique

Pour apprécier la ville, il faut prendre son temps, s’immerger dans les ruelles du quartier historique, s’imprègner de l’ambiance. Et puis au hasard de la balade, se laisser surprendre par le passé.   

la Cathédrale de l’Incarnation. 

La Cathédrale c’est la fierté des habitants de Malaga. Elle est l’édifice le plus célèbre de la ville, édifiée entre 1528 et 1782 sur les restes d’une ancienne mosquée. Elle ne fut jamais complètement achevée. Il lui manque notamment une  tour, d’où son surnom : la manchotte ! Il s’agit de la cathédrale la lus haute d’Andalousie.

Elle se trouve à deux pas de l’Alcazaba en plein centre historique.

cathédrale de Malaga
cathédrale de Malaga

A deux pas de la cathédrale : le théatre romain et l’Alcazaba

Le Théâtre Romain se trouve au pied de la colline de l’Alcazaba. Découvert en 1951 après avoir été enterré pendant des siècles, sa construction date du 1er siècle. Elle est l’oeuvre de l’empereur Auguste.   Les arabes ont utilisé des éléments de sa construction pour fonder au VIII ème Siècle,  l’Alcazaba.

le théâtre romain de Malaga

 l’ Alcazaba est un palais forteresse construit au XIème siècle par les maures présents en Andalousie. C’est dans ce lieu en surplomb de la mer que résidaient les gouverneurs maures. Il est situé sur une colline au sommet de laquelle se trouve le château de Gibralfaro. Les rois catholiques en feront le siège avant d’en prendre possession. A l’intérieur de la forteresse, une succession de terrasses, de jardinets fleuris, de salles, de passages en arcades et autres vasques et fontaines relèvent d’un un style extrêmement raffiné.

l'alcazaba de Malaga

Rencontre avec Picasso

Picasso est né le 25 octobre 1881 à Malaga,dans un petit immeuble de quatre étages située à l’angle de plaza de la Merced, juste à côté d’un petit marché. Dans cette batisse aux volets verts  se trouve la fondation Picasso. En sa mémoire, une statue le représentant assis sur un banc de la place a été réalisée.

la statue de Picasso
en compagnie de Picasso

Dans les rues de Malaga

Déambuler dans les rues de Malaga c’est aussi s’offrir une parenthèse gastronomique et des haltes mémorables dans quelques bars renommés de la ville. S’il est un bar à ne pas manquer, c’est l’Antigua Casa de Guardia.

le bar antigua casa de guardia
la taverne antigua casa de la guardia

Fondé en 1840, ce vieux bar aux allures de saloon espagnol sert diretcement du tonneau des dizaines de vins différents. En sirotant un vin délicieusement conservé et vieilli dans ces fûts alignés derrière le comptoir on peut également déguster en guise d’apéro quelques crevettes ou mollusques.

 

 

Un itinéraire gourmand

Tapas

Excepté les avenues principales longeant la mer et celles  perpendiculaires  tracées pour atteindre les hauteurs de la ville, Malaga, dans son centre historique est un réseau de ruelles bordées de façades colorées, taguées parfois. La plupart débouche sur de petites places bondées de monde surtout en fin d’après midi. Une foule rieuse et nonchalante défile alors entre les terrasses tandis que des fiacres silencieux attendent avec leur calèche reluisante d’éventuels clients.

le quartier historique de Malaga regorge de restaurants à tapas. Dans tous les prix et pour tous les goûts, de nombreux restaurants sont pris d’assaut. Des boquerones au vinagre  (anchoix marinés dans le vinaigre), la ensalada malaguena, l’ensaladila rusa, la fritura malaguena,  les gambas al pil pil, la tortilla de patatas… figurent au menu sans oublier l’ecellent jambon serrano et le fromage de la région.

 

jambon ibérique d'Andalousie
bar à tapas
tapas
poulpes taps
/* Mobile Menu style */