LA FÊTE DU TÊT 2020 A HO-CHI-MINH

– 25 janvier 2020 –

SAÏGON. A DEUX PAS DE BUI VIEN STREET, UNE RUE COMPLÈTEMENT DINGUE DE SAÏGON. On s’est installé à la terrasse d’un bar. A quelques minutes du Têt, (le nouvel an vietnamien), des tables ont été placées à la hâte au bord du trottoir, juste devant le bar. Dessus, en offrande aux bouddhas, des fleurs, des fruits, de la nourriture, des paquets sont soigneusement rangés ; de l’encens brûle, des guirlandes scintillent…De loin, on dirait un tableau hyperréaliste. Le compte à rebours vient de démarrer.  Toute un quartier, toute une ville, tout un pays s’apprêtent à basculer ce 24 janvier à quelques secondes de minuit, dans la nouvelle année.

LA FÊTE DU TÊT À HO-CHI-MINH. De retour dans cette ville du sud du vietnam en janvier 2020, nous avons pu assister à cette grande fête et à sa préparation. Le têt lié au calendrier chinois marque la fin d’une année lunaire (l’année du cochon) et le début d’une nouvelle année (l’année du rat). Elle marque également l’arrivée du printemps. A cette occasion et plusieurs jours à l’avance, les gens sont occupés à préparer la fête, et l’agitation est palpable dans les rues. Les marchés, les places débordent de fleurs et de branches de pruniers aux fleurs jaunes (cây mai) qui vont servir à décorer les maisons. Dans les pagodes, on brûle du santal dans des encensoirs. Partout dans la ville, le rat est représenté sous forme d’icônes, de sculptures, d’arbustes taillés…

Dans cette période, la décoration prend une place fondamentale. Elle est essentiellement florale et se compose d’orchidées, de chrysanthèmes. L’arbre fruitier comme le prunier ou le pêcher sont également très prisés. Dans le sud du Viertnam, c’est surtout l’abricotier à fleurs jaunes qui a la faveur des vietnamiens. Les places en sont remplies et les marchands venus pour la plupart du delta du Mékong et de la région de Sadec font sans doute de bonnes affaires ! Selon la coutume, des enveloppes rouges, destinées aux enfants sont placées entre les branches. elles contiennent quelques billets de dongs et même parfois de dollars pour apporter une touche occidentale à la fête.

PETITES EXPLICATION SUR LE CALENDRIER

Depuis la création  du calendrier sino-vietnamien en l’an 2637 av.-J.C, par l’Empereur Chinois Huang Di, les Vietnamiens ont pris l’habitude de calculer le temps qui passe selon un calendrier lunaire basé sur l’astrologie chinoise. D’après celle-ci, les années sont identifiées par des noms d’animaux réels ou mythiques (cochon, rat, chien, cheval, serpent, dragon…) et non par des chiffres (2016, 2017, 2018, 2019…).

Aujourd’hui, cependant,  les pays d’Extrême-Orient, de tradition bouddhiste, se réfèrent au calendrier grégorien universel qui s’est superposé (sans l’exclure) au vieux calendrier chinois. Les deux calendriers cohabitent aujourd’hui.

 

Les douze animaux qui figurengt sur le calendrier chinois représentent  les douze signes du zodiaque chinois. Et contrairement aux signes du zodiaque occidental, toutes les personnes nées durant une même année chinoise ont donc le même signe de zodiaque chinois.

 

 

Contrairement au calendrier grégorien, la date du Nouvel An Chinois n’est pas fixe et varie d’une année à une autre. En revanche, ce jour tombe toujours entre le 21 janvier et le 20 février, au premier jour d’une nouvelle lune.

Dans un pays construit au sein des traditions chinoises commen le Vietnam, le Nouvel An Chinois est un jour férié. Les gens bénéficient généralement à cette occasion  de plusieurs jours de congé. C’est une période de grande mobilité pour les vietnamiens, car le Nouvel An est pour eux une période idéale pour se réunir en famille.

A Saïgon, les festivités commencent bien avant le 25 janvier. Quand nous sommes arrivés, la ville était déjà en pleine effervescence.

LA FÊTE DU TÊT DANS LA RUE

En nous baladant dans les rues de Saïgon on a été impressionnés par le nombre de selfies et de photos que des familles entières prennent à cette période de l’année. On a également apprécié la bouille ébahie ou étonnée des enfants devant les attractions de l’avenue Nguyen Hue.