Cordoue, le pont romain et la mezquita

Cordoue

Nous sommes arrivés à Cordoue par la superbe route du Califat, cette fameuse route qui serpente au milieu des champs d’olivier et qui relie Grenade à Cordoue. Bordée sur les hauteurs par des forteresses construites par les arabes, cette voie nous plonge dans l’histoire telle qu’on va la retrouver dans la ville andalouse.

la route du califat

Selon les historiens, ce fut un des chemins les plus empruntés de la péninsule ibérique au moyen-âge; par là transitèrent les cultures, les hommes, les marchandises et les savoirs. Le patrimoine historique de ce coin d’Andalousie rappelle les relations de paix et de conflits qui relièrent les royaumes musulmans et chrétiens.
Un peu partout vous pourrez voir des châteaux, des forteresses arabes, chrétiennes perchés au sommet des montagnes.

 

 

La Mezquita

la mezquita de Cordoue

Cordoue dresse au revers du pont romain, un de ses plus beaus monuments : la Mezquita, la mosquée cathédrale de Cordoue. Cet édifice classé en 1984 au patrimoine mondial de l’Unesco a une longue histoire et a subi de nombreuses transformations. Ancien temple romain, elle devient au IVème S. jusqu’au VIII ème S.  sous la monarchie wisigothique une basilique chrétienne, puis un mosquée jusqu’au 29 juin 1236, date à laquelle elle redevient une église sous l’effet de la reconquista menée par Ferdinand III de Castille. C’est en effet à cette date que la ville est reprise aux musulmans

la mosquée cathédrale de Cordoue
la mosquée cathédrale de Cordoue

Le pont Romain

Le pont romain a été construit à l’époque romaine pour franchir le Guadalquivir. On doit la structure actuelle du pont aux califes maures même si depuis la reconquista il a subi plusieurs modifications. Il fut le seul pont de la ville jusqu’à la construction du pont de San Rafaël au milieu du XXème S.

le pont romain de Cordoue

La porte du pont 

Le pont relie le quartier Campo de la Verdad à celui de la Cathédrale. A l’une de ses extrémités se dresse la tour de la Calahorra, sur l’autre une ancienne porte roamaine remplacée à la Renaissance par l’actuelle « Porte du Pont ».

la puerta del puente à Cordoue
la puerta del puente de Cordoue

Quelques gravures

au bord du Guadalquivir
le pont romain
le pont romain

En Conclusion

La ville est tellement riche d’un point de vue culturel, architectural…. qu’il faudrait y consacrer bien d’autres pages que je ne l’ai fait pour en identifier l’essentiel, certes…

Séville, Grenade, Malaga, Cordoue…ont la même histoire en partage; sur bien des points elles se ressemblent. De toutes les villes d’Andalousie se dégage un ensemble de traits communs à partir desquels il serait aisé de tracer le portait type de la ville andalouse. Et pourtant chaque ville  a son cachet et ce petit rien qui les distingue les unes des autres. Le pont de Cordoue, le Gaudalquivir constitue de mont point de vue ce trait de distinction.

/* Mobile Menu style */